Actus en Nouvelle-Aquitaine

Les déplacements entre les sites encore à la hausse : + 23 % en un an !

A notre demande, l’Administration a communiqué aux membres du CT, une statistique relative aux déplacements professionnels des agents entre les 3 sites de Bordeaux, Limoges, Poitiers et avec Angoulême.

11 399 déplacements « aller ou retour » ont été recensés en 2018, contre 9 249 en 2017 et 8 569 déplacements en 2016. Après une hausse de 8 % en 2017, la hausse est donc de 23 % en 2018, et de 33 % sur deux ans.

7863 déplacements ont eu lieu par le train (69 %) en hausse de 18 % et 3536 en voiture (31 %) en hausse de 36 %.
Les déplacements en train sont individuels, les déplacements par la route sont soit individuels soit collectifs (covoiturage), on peut donc estimer à au moins 13 000 le nombre total de déplacements individuels intersites. Il faut évidemment ajouter à cela les déplacements internes aux territoires des anciennes régions, qui se font pour l’essentiel par la route.

C’est depuis Bordeaux (42%) et Poitiers (40 %) que les déplacements sont les plus nombreux (ils se font aux 3/4 par le train). Les déplacements au départ de Bordeaux sont en très forte hausse (+ 34 %), ceux au départ de Poitiers progressent de 7%.
17 % des déplacements se font depuis Limoges (contre 20,5 % en 2017), le nombre de déplacement depuis Limoges augmente de plus de 5% en un an. Les déplacements se font à 61 % par la route, le nombre de déplacements inter site par le train depuis Limoges a baissé de 32 % en un an.

Les déplacements s’effectuent à 36 % vers Bordeaux (contre 41 % en 2017), à 27 % vers Angoulême (comme en 2017), à 23,5 % vers Poitiers (contre 16,5% en 2017) et à 13 % vers Limoges (contre 15,5 % en 2017).

Malgré le rééquilibrage observé, ce sont toujours les agents du site de Poitiers qui se déplacent proportionnellement le plus et sans doute ceux de Limoges qui prennent le plus de risques puisqu’ils se déplacent plutôt en voiture (compte-tenu de la dégradation de la relation TER entre Limoges et Poitiers et de sa disparition entre Limoges et Angoulême) et avec des temps de trajet plus longs en moyenne.

Malgré le développement de la visio-conférence, les déplacements continuent à augmenter. Leur multiplication entraîne une augmentation de la fatigue et par voie de conséquence des risques professionnels, augmente le temps de travail et bouleverse les horaires au détriment de la vie personnelle.

Les déplacements demeureront toujours nécessaires dans cette région immense où les agents des services sont dispersés sur plusieurs dizaines de sites. Cependant la Région doit être plus inventive pour réduire le nombre de déplacements (par exemple en utilisant plus et mieux la visio-conférence) et améliorer les conditions de déplacement : adapter les horaires des réunions multi-sites afin de limiter les départs trop matinaux et les retours tardifs, mieux partager les déplacements en organisant les réunions plus souvent à Angoulême, développer les navettes avec chauffeur,…etc.

Enfin, elle doit rémunérer les heures effectuées en sus de l’horaire normal. Leur nombre est estimé à 200 000 par an !

Voir aussi en ligne sur notre site le bilan des déplacements inter site de l’année précédente (2017).

La FSU territoriale, premier syndicat à la Région Nouvelle-Aquitaine

Où manifester les 14 et 15 juin en Nouvelle Aquitaine ?

Les rassemblements à l’initiative de l’Intersyndicale
Vendredi 14 juin 2024
16 - Angoulême à 18h, Hôtel de ville, (...)

Dissolution de l’Assemblée nationale : Face au danger de l’extrême droite et pour la battre, la FSU déterminée à bâtir l’unité

Les résultats de l’extrême droite aux élections européennes de dimanche et la décision présidentielle de dissoudre (...)

A l’ordre du jour des instances de dialogue social en avril

Au CST du 4 avril 2024 à Limoges : Le bilan du plan de formation des agents 2021-2023 (pour information). Lire à ce (...)