Actus en Nouvelle-Aquitaine

Lycée Jean Monnet Limoges : les agents en grève le 15 février 2024

Mercredi 14 février à 11h, les agents du lycée Jean Monnet à Limoges seront en grève à l’appel de l’intersyndicale (CFDT, CGT, FAFPT, FO, FSU, UNSA) des agents de la Région.

Ils invitent tous leurs collègues à venir les rejoindre.

Ils viennent de perdre 10% des postes dans le cadre du « dialogue (monologue ?) de dotation » me né par la Région.

Malgré les alertes et la mobilisation des agents, la Région supprime des postes et dégrade le service public d’éducation. Le dialogue de dotation passe un peu partout en Nouvelle-Aquitaine avec souvent les mêmes résultats, des baisses d’effectif de 10% à 30%. L’hiver est rude en Nouvelle-Aquitaine.

C‘est pourquoi nous vous invitons à contacter vos syndicats lors du passage du « dialogue de dotation » dans votre établissement pour organiser de nouvelles mobilisations à chaque fois que des postes sont supprimés.

10% de postes en moins au lycée Jean Monnet (Limoges). C’est deux postes en moins sur un lycée qui compte 20 agents. L’annonce est tombée mercredi 7 février après le « dialogue de dotation ». La communauté éducative s’est unanimement élevée contre cette décision de l’administration régionale qui ne tient pas compte des spécificités de l’établissement.

A Paul Eluard, établissement du département, l’administration veut 3 postes en moins.
Au lycée des Vaseix (Limoges), la décision va tomber mardi 13 et elle ne devrait être guère plus favorable car l’évaluation des besoins s’est faite sans visite de l’établissement sur simples plans.

Le « dialogue de dotation » est récemment passé dans d’autres lycées, mais nous n’avons pas tous les résultats.
A l’automne, la grève menée à Saint-Exupéry (Limoges) pour contester la décision de ne pas remplacer un agent parti à la retraite a porté ses fruits. Les élèves étaient obligés de manger dans de la vaisselle jetable faute d’agents à la plonge. Les agents ont eu gain de cause.

Mais depuis la rentrée, le « dialogue de dotation » a repris de plus belle et les coupes se font sur toute la Nouvelle-Aquitaine.

C’est un jeu de dupe. Le dialogue de dotation fait comme si les agents étaient tous toujours là. C’est loin d’être le cas entre les arrêts maladie, les formations, les absences diverses. Et il y a aussi les restrictions médicales dont il ne tient pas compte. Sans parler des spécificités des établissements, comment à Jean Monnet, lycée hôtelier où il n’est pas tenu compte des besoins particuliers en magasinage et à la lingerie.
Le résultat : une dégradation du service public rendu à la communauté éducative et aux élèves en particulier, des arrêts maladie plus longs et plus nombreux et donc une usure des agents, mais aussi la difficulté de trouver des contractuels remplaçants à cause des conditions de travail.

La Région se satisfait d’un taux de remplacement à 60%-70%, en période hivernale par exemple, où l’absentéisme est plus important, cela signifie que les équipes doivent tourner en surrégime pour compenser les absences.

Les revendications de l’Intersyndicale :

La suspension du dialogue de dotation en attendant sa renégociation.
La suspension des décisions de suppression de postes et la discussion avec toute la communauté éducative des établissements concernés de la pertinence de ces suppressions.
• Que le « dialogue de dotation », cet outil qui calcule le nombre d’agents par mètre carré de lycée ou par nombre de repas servis à la cantine, tienne compte des restrictions médicales, des absences pour formation, des absences syndicales.
La création de postes de titulaires remplaçants pour arriver à un par établissement.
Le renforcement des équipes RH chargées des remplacements pour que ceux-ci interviennent plus vite et que le taux de remplacement soit amélioré.

La FSU territoriale, premier syndicat à la Région Nouvelle-Aquitaine

A l’ordre du jour des instances de dialogue social en avril

Au CST du 4 avril 2024 à Limoges : Le bilan du plan de formation des agents 2021-2023 (pour information). Lire à ce (...)

CST du 6 mars 2024 : Compte-rendu

Le CST a été réuni à Poitiers ce 6 mars 2024, avec à l’ordre du jour :
• La modification d’organisation de la Direction (...)

Entretiens pro : quels sont vos droits ?

La campagne des entretiens professionnels annuels (EPA) se tient du 12 février au 5 avril 2024 à la Région.
Le (...)