Actus en Nouvelle-Aquitaine

Limoges : importante mobilisation des agents de la Maison de la Région

Ce jeudi 18 janvier 2024, les agents se sont mobilisés à l’appel de l’ingersyndicale (CFDT, CGT, FAFPT, FO, FSU, UNSA) à l’occasion de la cérémonie des vœux du Président Rousset aux personnels afin de l’interpeller directement sur le projet de réaménagement / densification à la Maison de la Région à Limoges.

Ils ont demandé une nouvelle fois au Président :

  • de réouvrir le débat sur l’abandon du bâtiment G, qui abrite actuellement les agents du Pôle Développement économique et environnemental : nous demandons son maintien et sa réhabilitation
  • de suspendre le projet de réaménagement des locaux et de densification qui entraînerait s’il était mis en œuvre en l’état, une dégradation des conditions de travail des agents
  • d’engager une réflexion approfondie sur le « bureau de demain ».

Ils ont accueilli le Président Rousset à son arrivée à la Maison de la Région, avec des pancartes exprimant : « On n’est pas des sardines », « Je Vœux conserver et réhabiliter le bâtiment G », « Je Vœux des bâtiments Néo Terra », « Je Vœux que le site de Limoges vive », « Je Vœux des encadrants à Limoges », « Limoges : 20 % des agents, 5% de l’encadrement supérieur », « Limoges : 15° l’hiver dans les bureaux, 35° l’été », « Attention, compactage d’agents en cours », …etc

Le Président a reçu une délégation de l’Intersyndicale dans son bureau, puis il s’est exprimé brièvement sur le sujet à la fin de son discours des vœux, refusant toutefois de prolonger le débat au delà de quelques minutes.

La posture adoptée par le Président semble celle de l’écoute, sur ce plan, la mobilisation a porté ses fruits. L’abandon du bâtiment G, ne paraît plus certain, et il dit en substance que si le réaménagement ne permet pas d’améliorer la qualité de vie au travail, "on ne le fera pas".

Mais dans le même temps, le "micro-zoning" qui consiste à répartir des espaces restreints au sein de chaque pôle, se poursuit, ce qui revient à acter le fait accompli de l’abandon du bâtiment G et de la densification des espaces, sans que tous les aménagements indispensables soient réalisés.

Tout cela mérite une clarification rapide de la part de l’Exécutif. Nous continuerons à défendre les conditions de travail des agents et à refuser ce projet en l’état.

Voir article dans la presse ici et ici.

La FSU territoriale, premier syndicat à la Région Nouvelle-Aquitaine

POUR LE SERVICE PUBLIC FAIRE BARRAGE A L’EXTREME-DROITE

Depuis des années les gouvernements en place s’opposent à nos revendications et les politiques libérales mettent à mal (...)

Lycées / Siège : alerte sur l’emploi à la Région

En cette fin d’année scolaire, au moment où les choix budgétaires de la Région pour 2025 se préparent, la question des (...)

Pourquoi il faut battre l’extrême droite dans les urnes les 30 juin et 7 juillet ?

En tant qu’agent.es du service public, nous savons à quel point nos missions sont essentielles pour garantir (...)